DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Report et incertitude autour du sort des infirmières bulgares condamnées en Libye

Vous lisez:

Report et incertitude autour du sort des infirmières bulgares condamnées en Libye

Taille du texte Aa Aa

Attendre encore avant de connaître leur sort… Les infirmières bulgares et le médecin d’origine palestinienne condamnés à la peine capitale en Libye retiennent leur souffle et espèrent que le Conseil supérieur des instances judiciaires les sortira d’un cauchemar qui dure depuis plus de 8 ans.

Cette institution a repoussé à aujourd’hui l’examen, prévu initialement lundi, de cette affaire qui mobilise la diplomatie européenne.

Le Conseil supérieur des instances judiciaires a le pouvoir crucial de modifier ou même d’annuler le verdict de la Cour Suprême. Celle-ci a confirmé mercredi dernier la condamnation à mort des 6 praticiens accusés d’avoir inoculé le virus du sida à 438 enfants. Tous crient leur innocence et ont obtenu le soutien de spécialistes.

D’après certaines sources, le Conseil attendait hier un document vital signé par les familles des enfants. Celui dans lequel elles acceptent une indemnisation en contre partie d’un renoncement à la peine capitale pour les accusés. L’indemnisation s‘éleverait à un million d’euros par victime.