DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Accident aérien de Sao Paulo : la douleur des familles, le traumatisme des témoins

Vous lisez:

Accident aérien de Sao Paulo : la douleur des familles, le traumatisme des témoins

Taille du texte Aa Aa

Fous d’inquiétudes et de douleur, les proches des victimes de l’accident aérien réclament des nouvelles des passagers. Mais il n’y a pas de survivants.

Le président brésilien Lula da Silva a décrété trois jours de deuil national, tandis que les témoins du drame se repassent le film de l’accident : “La roue a touché le sol, tout près de mon taxi, explique une jeune mère, le chauffeur du taxi s’est arrêté à temps et j’ai vu la roue virer vers l’entrepôt de la TAM, et c’est là que l’avion a explosé. Quand ça a explosé j’ai couru. On a tous couru”.

“La tour avait autorisé le décollage d’un autre avion, raconte de son côté un technicien de l’aéroport, et il décollait quand on a vu l’explosion”.

Le gouverneur de Sao Paulo, immédiatement sur place, a expliqué que la température a atteint les mille degrés dans l’avion, ce qui rendra difficile l’identification des corps. Si le bilan de deux-cents morts se confirme, il s’agira du plus grave accident aérien de l’histoire du Brésil.