DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Allemagne veut protéger les secteurs clés de son économie

Vous lisez:

L'Allemagne veut protéger les secteurs clés de son économie

Taille du texte Aa Aa

En concertation avec le ministère des finances, la chancellerie allemande travaille actuellement sur un moyen de protéger ses industries clés contre l’appétit des fonds publics venus de Russie ou de Chine : moins obnubilés que les fonds spéculatifs par la rentabilité mais beaucoup plus par l’accès aux technologies de pointe.

Mercredi, dans une intervention devant la presse, la chancelière Angela Merkel a affirmé que le gouvernement ferait tout ce qui est en son pouvoir pour prolonger la période de croissance dont jouit actuellement l’Allemagne pour que plus de gens en reçoivent les bénéfices.

Le ministre allemand des Finances Peer Steinbrück a récemment dressé la liste des secteurs à protéger : télécommunications, banques, transport/logistique et énergie, en lançant le débat dans le pays. Contrairement à la France qui dispose d’un mécanisme de protection, l’Allemagne apparaît vulnérable face à ces fonds d’investissements alimentés par les gains du pétrole, des matières premières ou les réserves de change et qui montent en puissance.