DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Accord sur la réformes des retraites en Italie

Vous lisez:

Accord sur la réformes des retraites en Italie

Taille du texte Aa Aa

Le gouvernement italien a obtenu l’accord des syndicats après une négociation marathon sur la réforme des retraites : Romano Prodi, le chef du gouvernement, a du jouer une difficile partie d‘équilibriste entre les syndicats, les tendances radicales et réformistes de sa coalition gouvernementale et la commission européenne.

“Cet accord, a déclaré Romano Prodi après la signature avec les syndicats, est un instrument pour construire un pays plus juste; un système de retraite plus équilibré et pour donner à la jeunesse de nouvelles perspectives”. Cette réforme des retraites fera passer l‘âge légal de départ à 58 ans, dont 35 ans de cotisation en 2008; le départ à la retraite augmentant progressivement pour arriver à 61 ans en janvier 2013. Cette réforme, présentée vendredi en conseil des ministres, prévoit donc un relèvement moins brutal que la précédente réforme du gouvernement Berlusconi qui prévoyait un passage de 57 à 60 ans dès 2008.

A partir de 2009, en Italie, il faudra réunir 95 années en additionnant l‘âge et les cotisations pour partir à la retraite, avec un âge minimum de 59 ans. Ce chiffre passera à 96 en 2011 : 60 ans plus 36 ans de cotisations ou 61 ans et 35 ans, etc. etc. En 2013 l’addition passera à 97.

L’Italie compte actuellement 16 millions et demi de retraités sur une population de 59 millions d’habitants. Cette réforme a un coût, estimé à 10 milliards d’euros sur 10 ans par le ministère de l’Economie : “un coût compensé par des économies au sein même du système de retraites”, a affirmé le ministre.