DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Statut du Kosovo : Américains et Européens court-circuitent l'Onu, Pristina fixe une date butoire

Vous lisez:

Statut du Kosovo : Américains et Européens court-circuitent l'Onu, Pristina fixe une date butoire

Statut du Kosovo : Américains et Européens court-circuitent l'Onu, Pristina fixe une date butoire
Taille du texte Aa Aa

Agim Ceku accentue la pression. Le Premier ministre du Kosovo a estimé que la province serbe à très forte majorité albanophone devrait déclarer son indépendance le 28 novembre, jour de la fête nationale en Albanie. Sans vraiment prendre un engagement ferme, il fixe ainsi une date butoir.

Le processus diplomatique a échoué au Conseil de sécurité de l’Onu. Tous les projets de résolution se sont heurtés à la Russie. Moscou, en soutien indéfectible de la Serbie, a menacé d’utiliser son droit de véto si le projet de statut du Kosovo n’obtenait pas l’aval de Belgrade. Or cette dernière refuse catégoriquement l’indépendance.

Face à cette intransigeance, les diplomates américains et européens ont décidé de court-circuiter l’Onu. Ils ont donc renvoyé le dossier au Groupe de contact chargé de la province serbe. Aucun droit de véto n’est prévu au sein de cette instance. De nouvelles négociations entre autorités serbes et kosovares se dérouleront donc, au moins jusqu‘à la date butoir fixée par Agim Ceku.