DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les talibans repoussent de 24 heures l'ultimatum sur le sort des otages sud-coréens

Vous lisez:

Les talibans repoussent de 24 heures l'ultimatum sur le sort des otages sud-coréens

Taille du texte Aa Aa

Les rebelles islamistes menaçaient d’exécuter les otages ce dimanche après-midi. Ils repoussent l’ultimatum de 24 heures. Par ailleurs, le corps d’un des deux otages allemands aurait été retrouvé ce dimanche matin. Il n’aurait pas survécu aux conditions de détention. L’incertitude plane toujours sur le sort de son compatriote.

A Kaboul, certains dénoncent ces procédés. Ainsi cet homme qui craint que les étrangers finissent par quitter l’Afghanistan. “Ce ne serait pas bon pour le pays, dit-il. Nous, on ne veut pas de l’anarchie. On est contre ces prises d’otages.” Un peu plus loin, un autre habitant interpelle directement les talibans : “il ne faut pas kidnapper les étrangers. Si ceux qui font cela sont vraiment des Afghans, il faut arrêter, car cela crée de l’insécurité. En fait, je pense que les preneurs d’otages sont des ennemis de l’Afghanistan !”

Le groupe de vingt-trois missionnaires évangélistes sud-coréens a été capturé jeudi à une centaine de kilomètres au sud de Kaboul. Les ravisseurs menacent de les exécuter si Séoul ne retire pas ses soldats déployés en Afghanistan. Pour les familles en Corée, l’attente paraît interminable. “Je suis très nerveuse, explique la mère d’un otage. Je ne peux rien faire. Je dois juste essayer d‘être calme, en attendant des nouvelles”.

Une délégation sud-coréenne est actuellement en Afghanistan pour essayer de dénouer cette crise. Des contacts indirects auraient été noués avec les ravisseurs.