DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Chine entre dans le capital de Barclays

Vous lisez:

La Chine entre dans le capital de Barclays

Taille du texte Aa Aa

La banque britannique Barclays vient de porter à 67 milliards et demi d’euros son offre d’achat sur la néerlandaise ABN Amro qui est donc supérieure de 2,5 milliards d’euros à la précédente. Cette nouvelle offre est soutenue par China Development Bank : l’un des organismes de prêts chinois dont la mission est de soutenir la politique du gouvernement, et par le holding de l’Etat singapourien Temasek. La contrepartie de ce soutien c’est l’entrée de l’organisme chinois à hauteur de 3,1% dans le capital de Barclays, Temasek entrant à hauteur de 2,1% : soit un premier investissement de 3,6 milliards d’euros.

Au total, les deux organismes asiatiques veulent injecter plus de 13 milliards d’euros dans Barclays, le reste de la somme n‘étant débloqué que si Barclays réussit à prendre le contrôle de ABN Amro. La banque néerlandaise fait déjà l’objet d’une OPA de 71 milliards d’euros de la part d’un consortium bancaire européen : une somme encore largement supérieure à l’offre que vient de faire Barclays qui a également proposé 37% de cash dans sa seconde offre alors que la première était uniquement libellée en actions. Les analystes dans leur grande majorité estiment que l’offre de Barclays même si elle comporte une part de cash est encore trop basse.