DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Kosovo privilégie une solution négociée

Vous lisez:

Le Kosovo privilégie une solution négociée

Le Kosovo privilégie une solution négociée
Taille du texte Aa Aa

Le Kosovo promet de ne pas déclarer unilatéralement son indépendance. De quoi rassurer l’Union européenne et les Etats-Unis qui cherchent une solution diplomatique pour la province sécessionniste de Serbie. Le Premier ministre kosovar, Agim Ceku, était en visite hier à Washington où il a rassuré la secrétaire d’Etat américaine, Condoleezza Rice.

La Maison Blanche a tenté, avec Bruxelles notamment, de présenter une résolution onusienne sur l’indépendance de cette province administrée par les Nations unies depuis la fin du conflit en ex-Yougoslavie, en 1999. Mais la Russie, fidèle alliée de la Serbie, a menacé d’opposer son véto. Du coup les négociations doivent se poursuivre.

Les Européens et les Etats-Unis ont décidé de consacrer 120 jours à d’intenses efforts diplomatiques sur ce dossier. Pristina n’en reste pas moins déterminée à obtenir l’autonomie d’une province qui compte près de 90% d’Albanais.