DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Kosovo privilégie une solution négociée

Vous lisez:

Le Kosovo privilégie une solution négociée

Taille du texte Aa Aa

Le Kosovo promet de ne pas déclarer unilatéralement son indépendance. De quoi rassurer l’Union européenne et les Etats-Unis qui cherchent une solution diplomatique pour la province sécessionniste de Serbie. Le Premier ministre kosovar, Agim Ceku, était en visite hier à Washington où il a rassuré la secrétaire d’Etat américaine, Condoleezza Rice.

La Maison Blanche a tenté, avec Bruxelles notamment, de présenter une résolution onusienne sur l’indépendance de cette province administrée par les Nations unies depuis la fin du conflit en ex-Yougoslavie, en 1999. Mais la Russie, fidèle alliée de la Serbie, a menacé d’opposer son véto. Du coup les négociations doivent se poursuivre.

Les Européens et les Etats-Unis ont décidé de consacrer 120 jours à d’intenses efforts diplomatiques sur ce dossier. Pristina n’en reste pas moins déterminée à obtenir l’autonomie d’une province qui compte près de 90% d’Albanais.