DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Allemagne : vers une réouverture des frontières aux travailleurs de l'Est

Vous lisez:

Allemagne : vers une réouverture des frontières aux travailleurs de l'Est

Taille du texte Aa Aa

L’Allemagne pourrait envisager d’ouvrir sans restrictions ses portes aux travailleurs venus d’Europe centrale et orientale. Depuis le grand élargissement de 2004, l’Allemagne et l’Autriche sont les deux seuls pays de l’ex-Europe des Quinze à avoir maintenu de strictes limitations. Mais en Allemagne, des millions d’emplois ne trouvent pas preneur, en particulier des emplois qualifiés. D’où l’idée, rapportée par la presse, de lever les restrictions avant la fin de la période de transition en 2009. Encore faut-il que chrétiens-démocrates et sociaux-démocrates se mettent d’accord au sein de la coalition gouvernementale. La Commission européenne les y encourage : “Lever les restrictions peut contribuer à lutter contre le travail non déclaré, le travail au noir, et assurer aux travailleurs une meilleure protection de leurs droits”, explique une porte-parole.

Au Royaume-Uni et en Irlande, la tendance est plutôt inverse. Le gouvernement britannique attendait au maximum 15.000 travailleurs immigrés par an à compter de 2004. En deux ans, plus de 600.000 avaient déjà afflué des huit nouveaux Etats-membres d’Europe centrale et orientale. Du coup, lorsque la Bulgarie et la Roumanie ont adhéré en janvier, Londres et Dublin les ont exclus de leur politique de porte ouverte. Au Royaume-Uni, Bulgares et Roumains ne peuvent travailler que dans les secteurs de l’alimentation et de l’agriculture.