DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Grande Bretagne : La colère des sinistrés

Vous lisez:

Grande Bretagne : La colère des sinistrés

Taille du texte Aa Aa

Les résidents d’Oxford sont en colère. Cette ville du centre de la Grande Bretagne doit faire face aux inondations qui touchent le pays. Des habitants ont manifesté hier. ‘‘Nous avons besoin d’actions concrètes ici et au niveau international contre le changement climatique’‘, affirme un manifestant. “D’après les scientifiques, ce type de phénomène va devenir plus courant à cause du réchauffement planétaire. Nous voulons voir des actes pour tenter de lutter contre ce phénomène’‘, ajoute une autre. Certaines rues d’Oxford sont noyées sous plus d’un mètre d’eau. 250 habitations de l’ouest de la ville universitaire ont dû être évacuées par les secours ce mercredi. Le pic de la Tamise s’est déplacé vers l’Est, en direction des villes de Reading ou Henley.

Hier Gordon Brown s’est rendu dans les zones sinistrées. Notamment à l’Ouest de la Grande Beetagne. L’approvisionnement en eau est un des problèmes les plus urgents pour le Pemier ministre britannique. ‘‘Je souhaite qu’il soit rétablie le plus rapidement possible. Je suis vigilant quant au travail des ingénieurs dans ce sens. Dans le même temps nous allons mobiliser plus de camions citernes pour la population et acheminer de plus en plus de bouteilles d’eau.’‘ 140 000 bouteilles sont déjà distribuées chaque jour aux sinistrés et 900 camions citernes sont mobilisés. Hier, Gordon Brown a promis 68 millions d’euros d’aide aux communes victimes des inondations. Le gouvernement appelle également les compagnies d‘électricité à réévaluer les risques que courent leurs stations face à ce type de problème.