DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Procédure disciplinaire de Bruxelles contre l'américain Intel

Vous lisez:

Procédure disciplinaire de Bruxelles contre l'américain Intel

Taille du texte Aa Aa

C’est le début officiel de la procédure habituelle : la Commission européenne a envoyé une lettre de griefs à Intel, le N°1 mondial des microprocesseurs dans le cadre de son enquête sur les pratiques commerciales du groupe américain. Si Intel est aujourd’hui dans le collimateur de Bruxelles c’est à cause de son compatriote AMD qui a déposé en 2000 une première plainte à son encontre.

“La Commission a regardé très attentivement ce dossier, explique le porte parole du Commissaire à la concurrence, en essayant de déterminer les effets probables du comportement de Intel sur un concurrent efficace et nous pensons qu’il est très mauvais pour la concurrence et pour les consommateurs qui voudraient acheter des ordinateurs”.

Intel occupait en 2006 plus de 80% de part du marché mondial des puces pour ordinateurs. La première plainte d’AMD contre Intel date de l’année 2000. Intel est accusé de chantage, plus précisément de punir ses clients équipementiers informatiques en diminuant leurs rabais s’ils commandent plus d’un certain pourcentage de puces AMD. Intel dispose désormais de dix semaines pour répondre à la lettre de la Commission européenne. Le groupe américain risque une amende équivalente à 10% de son chiffre d’affaires qui s’est élevé l’an passé à 26 milliards d’euros.