DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

ABN Amro : la direction ne soutient plus officiellement l'offre de Barclays


entreprises

ABN Amro : la direction ne soutient plus officiellement l'offre de Barclays

La banque ABN Amro a rendu sa décision officielle lundi : elle ne recommandera plus aucune des deux offres de rachat la concernant. La banque néerlandaise a annoncé le retrait de son soutien à l’offre de la banque britannique Barclays. Depuis la fin du mois d’avril, les administrateurs et la direction d’ABN soutenaient l’offre de Barclays parce qu’elle permettait de conserver le groupe pratiquement intact et son siège à Amsterdam. L’offre du consortium bancaire composé de Royal Bank of Scotland, Banco Santander et Fortis prévoit un démantèlement d’ABN mais elle est sensiblement plus élevée que l’offre de Barclays : plus de 71 milliards d’euros à 93% en cash alors que celle de Barclays, à 67 milliards et demi, est essentiellement libellée en titres Barclays. Le directeur général d’ABN Amro a pour sa part qualifié d’incertaine l’offre d’achat du consortium bancaire compte tenu des difficultés auxquelles est confrontée selon lui le belgo-néerlandais Fortis pour lever le capital nécessaire à son apport au sein du consortium. ABN Amro a communiqué un bénéfice net en légère baisse au deuxième trimestre sur un an à 1,13 milliard d’euros, un niveau qui reste supérieur aux prévisions des analystes.

Plus d'infos:

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

entreprises

La croissance économique américaine reprend des couleurs