DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Coup de théâtre : un tribunal ordonne la libération d'Angelica et d'Ana

Vous lisez:

Coup de théâtre : un tribunal ordonne la libération d'Angelica et d'Ana

Taille du texte Aa Aa

La justice belge a ordonné la libération de la petite équatorienne de 11 ans, Angelica, et de sa mère, Ana. Elles étaient en train de se faire expulser du pays quand la décision d’un tribunal est tombée. Selon son avocate, Ana Cajamarca aurait reçu ce lundi matin des coups lors de son transfert entre le centre fermé et celui de l’aéroport. D’où la saisie du tribunal. Angelica et Ana devaient être amenées de force dans un avion partant des Pays-Bas pour Quito ce lundi soir. La tante de la fillette a dénoncé également qu’elles avaient été droguées, ce qu’a nié l’office des étrangers qui gère la politique des immigrants en Belgique. Pour justifier l’expulsion, l’office a souligné qu’Ana et Angelica n’avaient jamais fait de demande d’asile ou de régularisation. L’affaire a pris de l’ampleur en Belgique : outre les proches d’Angelica, la femme du président équatorien qui est belge, la Ligue des familles et des parlementaires se sont mobilisés en faveur de la fillette.