DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Première victime européenne de la crise des prêts à risques aux Etats Unis

Vous lisez:

Première victime européenne de la crise des prêts à risques aux Etats Unis

Taille du texte Aa Aa

C’est le premier cas déclaré en Europe : la banque allemande IKB, spécialisée dans le financement des petites et moyennes entreprises publie un avertissement sur ses résultats annuels : ils auraient été selon la banque allemande, fortement affectés par la crise immobilière aux Etats Unis. “Nos résultats seront considérablement inférieurs à notre prévision de 280 millions d’euros” affirme le communiqué d’IKB. “Les investisseurs craignent un effet d’extension du problème que connaît le secteur des prêts à risques qui pourrait gagner d’autres secteurs du prêt immobilier ou des produits financiers à base de prêts immobiliers, affirme Sam Stovall, stratégiste américain en investissement chez Standard & Poor’s. Et aussi bien la majorité des banques cotées que les banques d’investissement ont été poussées à la baisse à cause de ce souci.” L’action IKB était en recul de 23,4% à la bourse de Francfort lundi, entrainant dans son sillage d’autres groupes bancaires allemands. La Deutsche Bank par exemple perdait 1,6% en séance.