DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Première inculpation d'un ancien haut-responsable Khmer rouge


monde

Première inculpation d'un ancien haut-responsable Khmer rouge

Le tribunal spécial chargé de juger les crimes des Khmers rouges au Cambodge est enfin entré dans sa phase la plus concrête. Un an après sa création, cette juridiction parraînée par les Nations unies vient d’inculper un premier suspect de crimes contre l’humanité. Kang Kek Ieu, alias Duch, 62 ans, est l’un des rares anciens hauts repsonsables du régime de Pol Pot visés. Ex-directeur de la prison Tuol Sleng, au coeur de la capitale Phnom Penh, il est accusé d’avoir supervisé la torture puis la mise à mort de seize mille hommes, femmes et enfants. Dans son livre-enquête “The Lost executionner”, le journaliste Nic Dunlop revient sur le génocide cambodgien en général et le rôle de Duch en particulier : “Il ne fait presque aucun doute qu’il est responsable de toute une série d’abus, de la torture aux exécutions, pas seulement pour obéir aux ordres venus d’en haut mais aussi de sa propre initiative, sous sa propre autorité”. Le centre de torture a été reconverti depuis en musée du génocide. On estime à près de deux millions le nombre de personnes tuées sous le joug du régime ultra-maoïste et ultra-nationaliste de Pol Pot, entre 1975 et 1979.

Plus d'infos:

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Dernier acte pour Ingmar Bergman