DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tournée américaine et pactes militaires controversés au Proche-Orient et dans le Golfe

Vous lisez:

Tournée américaine et pactes militaires controversés au Proche-Orient et dans le Golfe

Taille du texte Aa Aa

La chef de la diplomatie américaine entame une tournée au Proche-Orient sous l‘étendard des armes et de l’assistance militaire. Arrivés aujourd’hui en Egypte, Condoleeza Rice et le secrétaire à la Défense Robert Gates se sont réunis avec les ministres des Affaires étrangères de Jordanie, d’Egypte, d’Arabie Saoudite et d’autres pays du Golfe pour évoquer entre autres la question irakienne.

Les responsables américains ne viennent pas les mains vides. Washington a annoncé hier des contrats d’assistance militaire de plusieurs dizaines de milliards de dollars, notamment treize milliards pour l’Egypte et vingt pour l’Arabie Saoudite. Objectif : soutenir des pays arabes modérés afin de contrer l’Iran, la Syrie, Al-Qaïda et le Hezbollah.

Ces pactes militaires des Etats-Unis sont mal perçus en Europe, à commencer par l’Allemagne, mais aussi au Liban et chez les démocrates américains. Plusieurs responsables allemands ont dénoncé une contradiction de l’administration américaine qui arme ainsi des pays “qui sont tout sauf démocratiques”.