DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un premier ex-dirigeant Khmer rouge présenté au tribunal spécial

Vous lisez:

Un premier ex-dirigeant Khmer rouge présenté au tribunal spécial

Taille du texte Aa Aa

Le tribunal spécial chargé de juger les crimes des Khmers rouges au Cambodge est enfin entré dans sa phase la plus concrète. Un an après sa création, cette juridiction parrainée par les Nations unies vient de se faire remettre un premier suspect. Kang Kek Ieu, alias Duch, 62 ans, est l’un des rares anciens hauts responsables du régime de Pol Pot visés. Il dirigeait la prison Tuol Sleng, centre de torture au coeur de la capitale Phnom Penh. C’est sous son contrôle que seize mille hommes, femmes et enfants auraient subi les pires atrocités avant d‘être mis à mort.

Dans son livre-enquête “The Lost executionner”, le journaliste Nic Dunlop revient sur le génocide cambodgien en général et le rôle de Duch en particulier : “Il ne fait presque aucun doute qu’il est responsable de toute une série d’abus, de la torture aux exécutions, pas seulement pour obéir aux ordres venus d’en haut mais aussi à sa propre initiative, sous sa propre autorité”. Le centre de torture a été reconverti depuis en musée du génocide. On estime à près de deux millions le nombre de personnes tuées sous le joug du régime ultra-maoïste et ultranationaliste de Pol Pot, entre 1975 et 1979.