DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les députés adoptent le service minimum, la gauche et les syndicats protestent

Vous lisez:

Les députés adoptent le service minimum, la gauche et les syndicats protestent

Taille du texte Aa Aa

Un service minimum pour en finir avec les files d’attente pendant les grèves dans les transports en France. Il a été adopté la nuit dernière par les députés après trois jours de débats acharnés entre la majorité présidentielle de Nicolas Sarkozy dont c‘était une promesse de campagne et l’opposition.

La gauche dénonce notamment deux articles du projet de loi. Le premier oblige le salarié à se déclarer gréviste 48 heures avant de participer au conflit, “sous peine de sanction disciplinaire”. Le second prévoit la possibilité de consulter le personnel par vote secret, y compris à l’initiative de l’employeur, sur la suite du mouvement au-delà de huit jours de grève.

Les syndicats dénoncent une atteinte au droit de grève inscrit dans la constitution. Ils ont manifesté mardi dans 80 villes de France pour dénoncer le service minimum. Ils promettent une forte mobilisation pour septembre après la pause estivale.

L’entrée en vigueur du service minimum est prévu le 1er janvier 2008.