DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Libye a bien signé un contrat d'armement avec la France pour près de 300 millions d'euros

Vous lisez:

La Libye a bien signé un contrat d'armement avec la France pour près de 300 millions d'euros

Taille du texte Aa Aa

Une source lybienne précise qu’il s’agit d’un contrat avec une filiale d’EADS portant sur des missiles antichar. Un second contrat conclu avec EADS porterait lui sur un système de communication radio. Ces annonces alimentent la polémique sur d‘éventuelles contreparties françaises en échange de la libération des infirmières et du médecin bulgares.

Annonces qui confirment les déclarations mercredi dans le journal Le Monde d’un des fils du colonel Khadafi. Un Contrat que le porte-parole de l’Elysée, David Martinon ne dément pas : “Ce n’est pas mon boulot de commenter les tractations commerciales d’une entreprise comme EADS qui a l’air d’avoir conclu cet accord”.

Nicolas Sarkozy avait déjà démenti d‘éventuelles contreparties françaises. Ces déclarations n’ont pas apaisé les interrogations d’une partie de la droite et surtout de la gauche qui exige la transparence à l’image de François Hollande, le 1er secrétaire du PS : “Moi ce que je demande c’est la transparence, qu’est ce qui s’est passé ? qu’est ce que l’on a donné en échange de cette libération ?”

Une autre polémique est également en train de naître. Elle concerne la signature d’un document où les infirmières et le médecin bulgares se sont engagés à renoncer à tout recours judiciaire pour tortures à l‘égard de Tripoli.