DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un laboratoire de recherche peut-être à l'origine du foyer de grippe aviaire anglais.

Vous lisez:

Un laboratoire de recherche peut-être à l'origine du foyer de grippe aviaire anglais.

Taille du texte Aa Aa

Deux jours après la découverte d’un foyer de fièvre aphteuse en Grande-Bretagne, l’enquête se concentre sur un site de recherches situé à quelques kilomètres de la ferme touchée dans le Surrey. Un institut public et un laboratoire du groupe pharmaceutique Merial se trouvent là. Dans ce dernier le virus a été manipulé pour un vaccin. Le Premier ministre Gordon Brown : “La stratégie globale est de contenir, de contrôler, puis d‘éradiquer cette maladie. La première priorité a donc été d’identifier les sources potentielles de la maladie, et est maintenant de trouver le mécanisme de transmission. Le directeur de la santé et de la sécurité est à présent dans l’entreprise Merial, puis il ira sur l’ensemble du site, pour voir ce qui peut être trouvé. J’espère que nous aurons des résultats d’ici 48 heures.” De leur côté l’Institut pour la santé animale et Merial ont nié ce dimanche toute faille dans leurs procédures de sécurité. En attendant la fin de l’enquête toutes les mesures de sécurité et de prévention sont maintenues. Les autorités britanniques ont élargi la zone de protection autour du site infecté pour y inclure le site de recherches. Elles appellent aussi les éleveurs à la prudence et leur demandent de surveiller d‘éventuels signes de maladie. Les 60 bovins qui se trouvaient sur l’exploitation ont été abattus, ainsi qu’un troupeau voisin.