DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un laboratoire peut-être à l'origine du foyer de fièvre aphteuse en Grande Bretagne

Vous lisez:

Un laboratoire peut-être à l'origine du foyer de fièvre aphteuse en Grande Bretagne

Taille du texte Aa Aa

En Grande Bretagne, la piste d’une contamination par le biais d’un laboratoire voisin se précise après l’apparition vendredi d’un foyer de fièvre aphteuse dans le Surrey. Un site de recherche comprenant l’Institut de la santé animale et un laboratoire privé se trouvent à quelques kilomètres de l’exploitation touchée, à Pirbright. Le virus qui a touché les bêtes serait très semblable à celui utilisé dans le laboratoire. Debby Reynolds, la directrice des autorités vétérinaires britanniques reste prudente, elle explique que c’est une souche de virus qui ne circule pas couramment chez les animaux, et qu’elle a déjà été utilisée au laboratoire de Pirbright pour une préparation de vaccin. Les autorités appellent à la prudence en attendant une éventuelle confirmation. Les éleveurs doivent continuer à surveiller leurs troupeaux et toutes les mesures restent en vigueur. Le Premier ministre Gordon Brown, salué pour sa réactivité dans cette crise, a réuni une nouvelle fois son équipe de travail. Les 60 bovins qui se trouvaient sur l’exploitation où le virus a été détecté ont été abattus hier. Les animaux qui avaient été en contact dans une ferme voisine ont subi le même sort.