DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Liban : la victoire de l'opposition aux législatives partielles provoque des tensions

Vous lisez:

Liban : la victoire de l'opposition aux législatives partielles provoque des tensions

Taille du texte Aa Aa

Législative partielle au Liban, la victoire de l’opposition provoque des tensions. Le candidat soutenu par le chef de l’opposition chrétienne libanaise, Michel Aoun, a remporté le scrutin dans la région du Metn, près de Beyrouth. Camille Khoury a devancé d’un peu plus de 400 voix l’ancien président Amine Gemayel. Les partisans de ce dernier ont adressé une plainte, dénonçant des fraudes.

Michel Aoun a lancé un appel au calme. Dans la soirée des centaines de partisans, de l’opposition comme de la majorité, ont défilé dans le nord de Beyrouth. Une manifestation qui s’est tenue sous très haute surveillance policière et militaire. Amine Gemayel est le père de Pierre Gémayel, député tué en novembre de l’année dernière dans un attentat imputé à Damas.

Ces législatives partielles avait valeur de test pour les chrétiens divisés entre majorité et opposition, entre anti et pro-syriens. Un test pour déterminer la tendance électorale avant la présidentielle prévue à l’automne prochain, élections auxquelles Aoun compte participer. Les journaux ce matin soulignait une victoire en demi-teinte de l’opposition estimant que le candidat de Michel Aoun a gagné sans pour autant obtenir le soutien de tous les chrétiens.