DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un deuxième foyer de fièvre aphteuse en Grande-Bretagne

Vous lisez:

Un deuxième foyer de fièvre aphteuse en Grande-Bretagne

Taille du texte Aa Aa

Un deuxième foyer de fièvre aphteuse a été découvert en Grande-Bretagne, à quelques kilomètres de la ferme où a été décelé le premier cas vendredi. Le bétail de cette seconde exploitation agricole, soit cinquante têtes environ, a été abattu hier soir. Depuis ce weekend, une centaine d’exploitations de cette région du sud-est de l’Angleterre ont été inspectées, et les exportations de bétail et de produits dérivés britanniques ont été bannies par l’Union européenne.

Philip Tod, porte-parole de la Commission européenne : “Nous allons réexaminer cette décision mercredi avec une réunion d’experts vétérinaires des vingt-sept états membres. Une nouvelle décision sera prise, et peut-être à cette occasion allons-nous décider que la zone concernée par l’interdiction peut être réduite, pour l’instant elle concerne toute la Grande-Bretagne”.

Avec ce deuxième foyer, les très mauvais souvenirs de l‘épizootie de 2001, quand près de dix millions de bêtes avaient du être abattues, ressurgissent chez les agriculteurs… Richard MacDonald, du syndicat des fermiers :

“Nous venons de perdre notre marché d’exportation, et nous sommes inquiets pour les conséquences… Mais surtout, surtout, tout ça va devenir infiniment pire si nous n’arrivons pas à contenir et éradiquer cette maladie”.

Contenir et éradiquer, ce sont les objectifs également du Premier ministre britannique Gordon Brown, qui a interrompu hier ses vacances pour se rendre sur place et tenter de rassurer les exploitants agricoles.