DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La grande purge stalinienne de 1937

Vous lisez:

La grande purge stalinienne de 1937

Taille du texte Aa Aa

Une croix de 12,5 mètres de haut pour rendre hommage aux victimes de la purge stalinienne dans les années 30. Elle a été fabriquée sur l‘île de Bolchoï Solovetsky, tristement célèbre pour son ancien goulag. Ces dernières semaines, c’est une page macabre de l’histoire soviétique qui est rouverte en Russie. Des centaines de milliers de personnes ont été exécutée pendant cette période de répression, notamment à Boutovo, où l‘église orthodoxe a fait dresser la croix. Arrestations, emprisonnementsdans des camps de travail forcé et exécutions se multiplient à partir du 5 août 1937, d de la mise en application d’une directive ordonnant la répression “d‘élément antisoviétiques et socialement dangereux.”

Entre août 1937 et octobre 1938, plus de 20 000 personnes ont été fusillées à Boulotov, d’après le patriarcat. La grande purge touche l’encadrement du Parti, celle de l’armée, les élites culturelles et intellectuelles, les membres du clergé. Elle répond à la soif de pouvoir absolu de Joseph Staline et à sa crainte de perdre le contrôle du Parti.

En 1997, l’organisation russe de défense des droits de l’Homme mémorial a découvert au moins 40 fosses communes sur le site de Sandormokh dans le nord-ouest du pays. Enfermé dans un goulag, Alexandre Soljenitsyne, fut l’une des victimes du régime stalinien. Dans L’Archipel du Goulag, l’ancien dissident et prix Nobel de littérature, décrit le système concentrationnaire soviétique. En juin dernier, le président russe Vladimir Poutine s’est rendu chez l’ancien dissident et lui a remis le prestigieux Prix d‘état. Mais lors des commémorations de ce 70ème anniversaire, le chef de l‘état brille par son absence. L’organisation Memorial regrette, une “réticence” et souligne que sous la présidence de Vladimir Poutine l’accès aux archives de de cette période de l’histoire est devenu plus difficile…