DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La dégringolade des marchés boursiers mondiaux

Vous lisez:

La dégringolade des marchés boursiers mondiaux

Taille du texte Aa Aa

La crise se prolonge sur les marchés financiers. Wall street n’a pas échappé à la tendance générale. Dans le sillage des places asiatiques puis européennes, en net recul, les principaux indices américains enregistraient de nouvelles pertes marquées pour l’ultime séance de la semaine. Les marchés, retombés à leur niveaux du mois de mars, craignent que la crise des prêts hypothécaires à risques américains ne gagne d’autres secteurs de l‘économie. Ecoutez l’avis de cet analyste :
“Il y a une semaine les banques et les assurances ont communiqué des résultats pour le premier semestre de l’année 2007 tout à fait excellents, avec des progressions et même des surprises supérieures aux attentes des analystes. Si eux ne sont pas atteints aujourd’hui ni sur leurs résultats ni sur leurs fonds propres, on se retrouve dans une situation où ce sont leurs clients qui parfois sont atteints”. Pour répondre aux craintes de pénurie de lliquidités, la principales banques centrales sont intervenues. Après vingt-quatre milliards de dollars jeudi, la Réserve fédérale américaine a injecté trente-cinq milliards supplémentaires ce vendredi, en deux fois.

“Cette approche coordonnée pour injecter des milliards de dollars de liquidités dans le système bancaire est un revirement important, commente un autre analyste. En agissant ainsi ils laissent penser que nous sommes au bord d’un effondrement du crédit. C’est une frappe préventive des banques centrales pour essayer d’empêcher cela”. La situation s’est subitement dégradée ce jeudi quand la banque française BNP Parisbas a annoncé le gel de trois fonds de placement mis en danger par leurs créances immobilières. Jeudi soir à la clôture, les indices boursiers avaient tous décroché de 2% en moyenne. A Wall Street, le Dow Jones avait même abandonné près de 3%.