DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La plus grande centrale nucléaire du monde ne va pas rouvrir de sitôt

Vous lisez:

La plus grande centrale nucléaire du monde ne va pas rouvrir de sitôt

Taille du texte Aa Aa

Le séisme qui a secoué le Japon le 16 juillet a provoqué des petites fuites radioactives dans la centrale de Kashiwazaki-Kariwa. Après 4 jours d’inspection, l’AIEA, l’Agence internationale de l‘énergie atomique a estimé ce vendredi qu’il faudra plusieurs mois voire une année avant de pouvoir redémarrer la centrale. Philippe Jamet, directeur du département de sûreté des installations au sein de l’AIEA insiste sur la méthodologie : “Quand on envisage le redémarrage d’une telle centrale, il faut penser avec attention à ce qu’il faut vérifier en premier, à ce qu’il faut démontrer. C’est une méthodologie à laquelle il faut penser très attentivement”. Dans un premier temps, le Japon avait déclaré qu’il n’avait pas besoin de l’aide de l’AIEA. Puis Tokyo s’est rétracté sous la pression des autorités régionales. Les fuites radioactives et l’incendie provoqué par le séisme ont relancé le débat sur la sécurité. Au Japon, 17 centrales nucléaires fournissent un tiers de l‘électricité du pays.