DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le président américain Bush avertit son homologue pakistanais Musharraf

Vous lisez:

Le président américain Bush avertit son homologue pakistanais Musharraf

Taille du texte Aa Aa

Les temps sont durs pour le président du Pakistan Pervez Musharraf, qui se trouve dans une position très délicate à quelques mois de l‘élection présidentielle. Sur la scène intérieure, il est contesté comme jamais auparavant en près de huit ans de pouvoir. Et son allié américain se montre de plus en plus irrité par l’incapacité du régime pakistanais à combattre l’activisme islamiste sur son territoire.

“J’ai indiqué au président Musharraf que le peuple américain attend de lui des actions rapides contre les radicaux et les extrémistes”, a ainsi expliqué George Bush, tout en précisant que, bien sûr, le Pakistan est un Etat souverain. “Je lui ai aussi dit mon souhait que se tiennent des élections libres et justes”, a-t-il ajouté – allusion donc au scrutin présidentiel programmé fin 2007 ou début 2008.

Une manière aussi de signifier à son homologue pakistanais qu’il serait malvenu de proclamer l‘état d’urgence dans le pays, comme des rumeurs ont pu le faire croire ces derniers jours. Une telle mesure aurait limité la liberté d’expression et sans doute repoussé une échéance électorale bien incertaine.