DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un troisième foyer de fièvre aphteuse en Grande-Bretagne ?

Vous lisez:

Un troisième foyer de fièvre aphteuse en Grande-Bretagne ?

Taille du texte Aa Aa

Une seconde zone de protection a été délimitée dans le sud-est de l’Angleterre après l’abattage d’un troisième élevage qui pourrait avoir été contaminé par la fièvre aphteuse. Une simple mesure de précaution selon la Grande-Bretagne qui se veut rassurante. Londres a levé hier l’interdiction de transport du bétail. Les autorités, elles, cherchent toujours l’origine du virus qui pourrait provenir de l’un des deux laboratoires situés à quelques kilomètres des cheptels contaminés, dans le premier périmètre de sécurité instauré dans le Surrey.

L’un d’entre eux, L’Institut de la santé animale, a également été soupçonné d’avoir propagé un taux élevé de légionelle, bactérie à l’origine de la légionellose. Soupçons qui ont été rapidement levés après analyse de l’agence de veille sanitaire britannique.

En tous, trois élevages ont été abattus en moins d’une semaine. Les tests de fièvre aphteuse ont été confirmés dans deux cas. Le troisième, qui se trouve en dehors de la première zone de protection, est en cours d’exécution. La communauté européenne a imposé plusieurs mesures de protection qui seront réévaluées le 23 aout en fonction de l‘évolution de l’enquête.