DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Après l'expédition russe en Arctique, le premier ministre canadien annonce un renforcement militaire

Vous lisez:

Après l'expédition russe en Arctique, le premier ministre canadien annonce un renforcement militaire

Taille du texte Aa Aa

La lutte pour la souveraineté dans l’Arctique est bel et bien lancée et s‘étale sur la scène médiatique. Le Premier ministre canadien Stephen Harper est venu défendre la souveraineté du Canada sur un passage du nord-ouest dans l’Arctique. Cette visite prévue bien avant l’expédition russe controversée dans la région, avait des allures de mise en garde. Stephen Harper a annoncé hier la modernisation d’un centre d’entraînement militaire, le renforcement des patrouilles, et la création d’un port. Le premier ministre canadien a déclaré que “le gouvernement candadien comprend que le premier principe de la souveraineté dans l’Arctique est de l’utiliser ou de la perdre.”

Le Canada et la Russie ne sont pas les seuls à s’engouffrer dans cette course. La Norvège, les Etats-Unis et le Danemark qui devrait mener une expédition scientifique ce dimanche, convoitent tous cette région du monde. Non pas pour la défendre du réchauffement climatique, mais pour les trésors d’or noir que renfermerait son sous-sol. L’expédition très médiatisée des Russes le 2 août avait pour objectif de rappeler les velléités territoriales de Moscou dans l’Arctique. Une équipe a planté un drapeau russe en titane à plus de 4000 mètres de fonds. Des fonds qui recèleraient 25% des réserves mondiales de pétrole.