DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pérou : l'aide et la lutte contre les pillages s'organisent

Vous lisez:

Pérou : l'aide et la lutte contre les pillages s'organisent

Taille du texte Aa Aa

L’aide internationale parvient plus largement aux réfugiés du Pérou. Les Etats-Unis ont notamment dressé un hôpital de campagne dans le stade de Pisco. Deux équipes de pompiers français sont également arrivées sur place. 200.000 personnes sont sinistrées. Pour la population la principale difficulté de la journée reste le ravitaillement en eau et nourriture.

Les réfugiés sont contraints de vivre dans les décombres de leur maison, ravagées par la secousse sismique. Les autorités redoutent des épidémies. La poussière qui s‘échappent des bâtiments détruits créent des problèmes respiratoires. Pisco est la ville la plus touchée par le tremblement de terre. 70% de cette localité sont totalement détruits. Hier, le président colombien Alvaro Uribe est venu apporter le soutien de son pays aux sinistrés en compagnie du chef de l‘état péruvien. Tout comme le ministre brésilien des Affaires étrangères.

Des listes de personnes disparues ont été établies. La défense civile estime que le bilan pourrait atteindre 540 morts. Plus d’un millier de soldats et de policiers ont été déployés dans les villes détruites afin d‘éviter les pillages. Dans le même temps la terre continue de trembler. Hier plusieurs répliques ont secoué le Pérou. L’une d’entre elle s’est élevée à 5,7 sur l‘échelle de Richter.