DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Dean perd de la puissance en touchant le Mexique

Vous lisez:

Dean perd de la puissance en touchant le Mexique

Taille du texte Aa Aa

Dean déferle sur la péninsule du Yucatan au Mexique mais avec beaucoup moins d’intensité que prévu. Très dangereux avant de toucher terre, le cyclone, avec désormais des vents à 170km/heure, est passé de la catégorie 5, la plus dangereuse, à la catégorie 2 et il devrait encore s’affaiblir. Les stations balnéaires de Cancun, Playa del Carmen, Tulum et l‘île de Cozumel ont été balayées par les pluies torrentielles de l’ouragan. La partie basse de la ville de Chetumal, la capitale de l’Etat du Quintana Roo est sous deux mètres d’eau. Des arbres et des câbles électriques ont été arrachés. Pour l’heure, aucune victime n’est à déplorer. Depuis lundi, le Yucatan est en alerte maximale. Des milliers de touristes ont été évacués des plages de la Riviera Maya, joyau du Mexique.

La Croix-Rouge, la police et l’armée sont déployées pour aider la population et empêcher d‘éventuels pillages. Dean qui a déjà fait 11 morts en balayant les Antilles françaises, Haïti, la République Dominicaine et la Jamaïque est attendu dans les prochaines heures dans le golfe du Mexique.

Dean vient de toucher la côte caraïbe du Mexique à Puerto Bravo. Le cyclone, extrêmement dangereux, s’est encore renforcé avec des vents soufflants à plus de 250 km/heure, des pointes à 325 km/heure ont été enregistrées. Depuis hier, la péninsule du Yucatan est en alerte maximum. Les stations balnéaires où le risque est très élevé, ont été en partie évacuées, 90.000 touristes s’y trouvaient. Principales craintes des autorités: les inondations. Des vagues pouvant atteindre plus de 10 mètres de haut sont attendues. “J’espère qu’on sera en sécurité ici. Les portes sont solides mais je n’ai aucune idée de ce qui va se passer. J’ai vraiment peur. “

Selon les prévisions, Cancun, Playa del Carmen, Tulum et l‘île de Cozumel ne devraient pas être durement frappées. Néanmoins toutes les zones côtières se préparent à l’impact. La Croix-Rouge, la police et l’armée sont déployées pour aider la population et empêcher d‘éventuels pillages.