DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les chantiers navals de Gdans menacés

Vous lisez:

Les chantiers navals de Gdans menacés

Taille du texte Aa Aa

L’avenir des chantiers navals de Gdansk en question. Varsovie avait jusqu‘à aujourd’hui pour présenter à Bruxelles un plan convaincant de restructuration des chantiers. La commission européenne menace de demander le remboursement des aides d’Etat indûment perçues depuis 2002, soit un peu plus de 50 millions d’euros. Une telle option signifierait la banqueroute pour les chantiers qui ont vu naître le mouvement Solidarnosc.

La Pologne insiste sur la nécessité de laisser fonctionner deux cales de construction. De nombreux emplois sont aussi en jeux.
“Je veux rappeler que la Commission européenne ne souhaite pas la fermeture des chantiers mais une véritable restructuration ambitieuse qui permettra leur survie à long-terme” explique une porte-parole de la Commission européenne.

L’ancien président Lech Walesa fondateur du mouvement Solidarnosc éprouve une certaine culpabilité… “Je me sens mal, c’est une défaite personnelle. Les chantiers qui sont à la base de notre lutte contre le communisme ont été abandonné à leur sort”.

Le 31 août 1980 naissait dans les chantiers navals de Gdansk Solidarnosc, le premier syndicat libre du bloc soviétique. A l‘époque les chantiers employaient 17.000 ouvriers. Ils ne sont plus que 3.000 aujourd’hui. Plusieurs repreneurs privés se sont fait connaître.