DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La crise politique s'aggrave

Vous lisez:

La crise politique s'aggrave

Taille du texte Aa Aa

Après plusieurs semaines de négociations infructueuses, Yves Leterme jette l‘éponge. Il devrait démissioner de son poste de formateur. Chargé par le roi de former un nouveau gouvernement, le chef de file du parti chrétien-démocrate flamand n’a pas réussi à créer une coalition de centre-droit avec les libéraux, tant francophones que néerlandophones. En cause, un projet de réforme de l’Etat qui accorde une plus large autonomie aux trois régions : Flandres, Wallonie et Bruxelles. Projet que les Wallons rejettent, estimant que la fédéralisation de l’Etat fournit suffisamment d’autonomie à chacun. Bien que ce soit un parti flamand qui ait remporté les législatives du 10 juin dernier, impossible de gouverner sans coalition.

Bart de Wever, président de la Nouvelle Alliance Flamande, parti allié aux chrétiens-démocrates : “Il doit être clair pour les spectateurs francophones que la communauté flamande, qui est majoritaire dans ce pays et qui est quand même très solidaire avec l’autre communauté, ne peut pas accepter que toutes nos exigences soient simplement rayées et mises sous la table. C’est impossible, impossible”. Reste à savoir qui succèdera à Yves Leterme pour former un nouveau gouvernement. Certains évoquent le francophone libéral Didier Reynders. Le cas échéant, la tâche du ministre des Finances du gouvernement sortant ne sera pas facile.