DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Europe perd Raymond Barre, salué comme un grand homme

Vous lisez:

L'Europe perd Raymond Barre, salué comme un grand homme

Taille du texte Aa Aa

L’Europe a perdu l’un des hommes qui l’a mise en marche vers l’euro. L’ancien Premier ministre français Raymond Barre s’est éteint à l‘âge de 83 ans. Il était hospitalisé à Paris depuis le 12 avril, suite à un malaise cardiaque.

Proche des centristes de l’UDF, Raymond Barre avait incarné la “rigueur” pendant les cinq ans passés à la tête du gouvernement, de 1976 à 1981. C’est le président Valéry Giscard d’Estaing qui l’avait choisi à la surprise générale après la démission de Jacques Chirac. Jacques Chirac, avec qui Raymond Barre croisera souvent le fer, jusqu‘à sa défaite en 1988 au premier tour de la présidentielle.

Raymond Barre, restera également dans la mémoire des Français comme le maire de Lyon, de 1995 à 2001. Lyon, sa ville d’adoption car c’est sur l‘île de la Réunion, à Saint Denis, qu’il naît en 1924.

Quand il met le cap sur Paris en 1946, ce n’est pas pour faire de la politique. Des études de droit et d‘économie, brillantes, le conduisent vers une première carrière de professeur. Raymond Barre se distingue en rédigeant un manuel d‘économie longtemps élevé au rang de référence.

C’est à partir de 1959 que s’actionne l’engrenage de la politique. Directeur de cabinet du ministre de l’industrie de l‘époque, il est nommé vice-président de la Commission européenne en 1967 par le général De Gaulle. C’est là qu’il élabore un plan de coordination des politiques économiques et de soutien monétaire mutuel, préludes à l’euro d’aujourd’hui. Suivra son entrée à Matignon pour une longue et prolifique carrière qu’il stoppe en 2002 pour des raisons de santé. Cinq ans plus tard, sa disparition suscite une pluie d’hommages de la part de la classe politique.