DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Hyderabad encore sous le choc après le triple attentat meurtrier

Vous lisez:

Hyderabad encore sous le choc après le triple attentat meurtrier

Taille du texte Aa Aa

Jour propice selon le calendrier hindou, ce dimanche était promis à la fête à Hyderabad. Mariages et crémaillères devaient être célébrés par centaines dans cette cité du sud de l’Inde. Mais après le triple attentat de samedi soir, la population est en deuil. Les trois bombes qui ont explosé à quelques minutes d’intervalle dans deux quartiers de la ville ont fait au moins quarante trois morts et quatre vingt blessés. Ce sont des dizaines de familles qui souffrent. Siddadh Ramulu a perdu sa femme et deux de ses nièces : “Elles étaient toutes allées faire les magasins pour la fête et elles ont décidé de s’arrêter pour manger quelque chose. Des quatre membres de notre famille qui y étaient, trois sont morts, un seul a survécu”.

Le bilan déjà élevé de ces actes terroristes aurait pu être plus catastrophique encore. La police a annoncé avoir découvert dix-neuf autres engins explosifs disséminés à travers la ville et qui heureusement ne se sont pas déclenchés. Depuis deux ans, l’Inde est régulièrement frappée par des attaques de ce type. La ville d’Hyderabad, par le passé théâtre de violences entre les communautés hindoue et musulmane, est une cible idéale. Les autorités, qui interrogent actuellement vingt-deux personnes, affirment orienter leur enquête vers la piste de groupes islamistes basés à l‘étranger, Bangladesh et Pakistan.