DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La loi du silence difficile à briser à Liverpool

Vous lisez:

La loi du silence difficile à briser à Liverpool

Taille du texte Aa Aa

L’enquête sur le meurtre du jeune garçon de 11 ans mercredi dernier à Liverpool se heurte principalement à la loi du silence. Les centaines de policiers britanniques mobilisés recherchent le moindre indice sur les lieux du drame. En tout, six adolescents de 15 à 19 ans, quatre garçons et deux filles, ont été interpellés dans le quartier où le jeune Rhys habitait et a été tué par balles. Ils sont toujours entendus par la police.

“Nous comprenons que les gens aient peur de parler, c’est naturel, explique un chef de la police. Mais il faut qu’ils trouvent le courage de parler. Nous avons les moyens de les protéger”. Dans le quartier de Liverpool où vivait Rhys Jones, chacun se souvient à sa manière de l’enfant assassiné. Il était un fervent supporteur de l‘équipe de football d’Everton, et lors du match face à Blackburn samedi soir, un hommage lui a aussi été consacré, en présence de ses parents. Selon les médias britanniques, deux gangs de jeunes se disputeraient le “contrôle” du quartier ou Rhys a été tué.