DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Madrid et Lisbonne vont créer une cellule anti-terroriste commune pour combattre l'ETA

Vous lisez:

Madrid et Lisbonne vont créer une cellule anti-terroriste commune pour combattre l'ETA

Taille du texte Aa Aa

Les autorités espagnoles et portugaises considèrent que l’organisation armée basque pourrait utiliser le Portugal comme base arrière. A l’appui de cette hypothèse, l’attentat commis vendredi à Durango. Plusieurs véhicules utilisés avaient des immatriculations au Portugal.

La coopération avec le Portugal ira “au delà de la collaboration policière”, a expliqué Alfredo Perez Rubalcaba, le ministre espagnol de l’Intérieur. “Ensemble, dit-il, on va former une équipe avec des agents de police, des juges et des procureurs”.

Il y a deux mois, la police espagnole avait découvert un véhicule bourré d’explosifs près de la frontière portugaise. La voiture avait été abandonnée à proximité d’un contrôle routier. Côté français, la traque des militants de l’ETA se poursuit. Ce samedi, les enquêteurs ont découvert deux sites qui auraient été utilisés par l’organisation séparatiste. : une cache d’armes dans le village de Souraïde des Pyrénées-atlantiques, mais aussi un laboratoire d’explosifs dans une planque dans le sud-est de la France.