DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Gül, un ex-islamiste à la présidence turque

Vous lisez:

Gül, un ex-islamiste à la présidence turque

Taille du texte Aa Aa

Un ex-islamiste, Abdullah Gül sera, selon toute vraisemblance, élu ce mardi président de la République de Turquie. Lors des deux premiers tours de scrutin devant le Parlement, l’actuel ministre des affaires étrangères avait obtenu une large majorité, sans atteindre les deux tiers des voix nécessaires. Pour le troisième tour, une simple majorité suffira.

Editorialiste au journal Radikal, Murat Yetkin estime que si Gül tient ses promesses, en particulier celle sur le caractère laïc de la démocratie turque, alors il ne devrait y avoir aucune tension.

Peu d’observateurs s’attendent en effet à une intervention militaire à l’issue de l‘élection annoncée d’Abdullah Gül, et ce malgré une nouvelle mise en garde adressée lundi par le chef d’Etat major turc, affirmant que l’armée protégera “la République, un Etat de droit laïc”.

C’est la première candidature de Gül à la présidence, au printemps, qui avait provoqué une crise débouchant sur des législatives anticipées. Fin juillet, la large victoire de son parti l’AKP, issu de la mouvance islamiste, a donné les coudées franches au Premier ministre Erdogan pour présenter de nouveau son bras droit au poste suprême.