DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Meurtre de Politkovskaya : une tentative de destabilisation du Kremlin selon Moscou

Vous lisez:

Meurtre de Politkovskaya : une tentative de destabilisation du Kremlin selon Moscou

Taille du texte Aa Aa

Dix suspects ont été interpellés dans le cadre de l’enquête sur le meurtre d’Anna Politkovskaya mais nombre d’interrogations subsistent. Le Parquet russe accuse le commanditaire du meurtre de cette journaliste d’avoir voulu déstabiliser le pouvoir. Certains opposants au Kremlin pensaient que Vladimir Poutine aurait pu être impliqué dans l’assassinat. Il n’en est rien d’après le procureur général, Iouri Tchaïka, qui s’est entretenu avec le président russe avant d’annoncer les arrestations.

“Notre enquête nous permet de conclure que seules des personnes vivant à l‘étranger avaient intérêt à tuer Anna Politkovskaya. Ce sont des forces dont le but est de déstabiliser le pays”, estime Iouri Tchaïka.

Une déclaration en forme d’allusion, selon certains, à Boris Berezovski, farouche opposant au Kremlin et riche homme d’affaires libéral exilé en Grande-Bretagne.

Quant au rédacteur en chef de Novaya Gazeta, journal d’opposition pour lequel travaillait Anna Politkovskaya, il se félicite des progrès de l’enquête mais n‘écarte aucune hypothèse. Selon Sergeï Sokolov : “Il est possible, et inquiétant, qu’en cette année électorale ce crime puisse être utilisé par différents groupes pour atteindre leurs buts”.

La journaliste n‘était pas tendre avec la politique russe en Tchétchénie. Selon Moscou l’exécutant est un Tchétchène. Reporters sans Frontières appelle à la plus grande prudence dans cette affaire.