DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Trois petits tours, puis Abdullah Gül accède au poste suprême

Vous lisez:

Trois petits tours, puis Abdullah Gül accède au poste suprême

Taille du texte Aa Aa

Abdullah Gül est enfin élu président de la République turque. Une victoire pour l’ancien ministre des Affaires étrangères qui avait vu au printemps dernier sa candidature bloquée au parlement, fustigée par des centaines de milliers de manifestants et l’armée au nom de la défense de la laïcité. Une crise qui avait abouti à des élections anticipées. Abdullah Gül a prêté serment ce mardi, après le vote décisif des parlementaires lors d’un troisième tour de scrutin à Ankara.

Issu de l’AKP, parti islamiste modéré qui a remporté les élections anticipées en juillet, Abdullah Gül a promis d‘être un président impartial. Il a juré “d‘être fidèle à la démocratie et à la république laïque.”

L‘élection de Gül est historique puisque c’est la première fois qu’un responsable issu d’un parti islamiste devient président.
Concernant une éventuelle adhésion à l’Union européenne, le nouveau chef de l’Etat a déclaré que la Turquie devait poursuivre ses efforts. De son côté, le président de la Commission européenne a estimé que l‘élection de Gül pourrait donner un nouvel élan aux négociations d’adhésion.