DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Grèce : les aides d'urgence aux sinistrés commencent à arriver

Vous lisez:

Grèce : les aides d'urgence aux sinistrés commencent à arriver

Taille du texte Aa Aa

En Grèce, chaque jour qui passe révèle un plus l’ampleur de la catastrophe, et les comptes sont durs à faire, même si l’on sait déja qu’ils seront très lourds. Dans les banques, on fait la queue pour encaisser les 3000 euros d’aide d’urgence immédiate promis par le gouvernement à ceux qui ont été touchés. Cet homme a perdu ses 800 oliviers, pour lui, c’est bien insuffisant. “Qu’est ce que voulez que je fasse avec cette somme, ca vous couvrir juste nos premières dépenses”.

Dons et aides affluent pour les sinistrés. La Banque nationale grecque a mis 50 millions d’euros sur la table, vendredi la commissaire européenne en charge de la politique régionale viendra sur place pour chiffrer l’aide à la reconstruction. Mais dans ce paysage d’apocalypse, les Grecs sont à bout : “On ne peut rien construire, tout a détruit, tous les oliviers, ceux qui restent ici n’ont plus rien, il n’y a plus d’oliviers, nous avions nos olives, nos oranges, il n’y a plus rien, tout est brulé…”

Les feux qui ravagent depuis six jours le Péloponnèse et l’ile d’Eubée ont commencé à perdre en intensité, grâce au travail acharné des pompiers, à la chute des vents et des températures. Mais, à moins de trois semaines des législatives la catastrophe qui a fait 63 morts à ce jour attise la colère contre le gouvernement, accusé d’avoir mal géré la crise. Les derniers sondages donnent toujours le parti conservateur du premier ministre Caramanlis en tête devant le Pasok, mais pour combien de temps… Une manifestation silencieuse est prévue ce soir à Athènes.