DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le calme revient progressivement à Kerbala, l'imam Sadr suspend les activités de sa milice

Vous lisez:

Le calme revient progressivement à Kerbala, l'imam Sadr suspend les activités de sa milice

Taille du texte Aa Aa

Après une journée et une nuit de violences à Kerbala, le calme revient peu à peu dans la ville sainte chiite, alors que l’imam Moqtada Sadr suspend les activités de sa milice. Les forces de sécurité irakiennes ont imposé un couvre feu, et la situation semble sous contrôle. Interdiction totale de circuler pour les voitures et les piétons…

Au moins 52 personnes ont été tuées et plus de 200 autres blessées hier à la veille d’un pèlerinage dans la ville sainte. Les combats ont opposé deux camps chiites : d’une part les milices de l’Imam Sadr, de l’autre les policiers proches de l’organisation Badr, le bras armé du Conseil suprême islamique d’Irak. Chacun semble vouloir prendre le contrôle du sud du pays.

Face à cette violence, les autorités ont entamé l‘évacuation des centaines de milliers de pèlerins venus honorer la mémoire de l’imam Mohamed al Mahdi, vénéré comme un saint par les Chiites.

Pour sa part, Moqtada Sadr a appelé au calme, il a demandé à ses partisans de suspendre leurs activités pour une durée de six mois. Ses proches estiment que la police a provoqué les affrontements. Le ministère de l’Intérieur accuse quant à lui l’imam radical d’avoir attaqué les forces de l’ordre. A quelques mois des élections provinciales, le gouvernement peine à prouver qu’il peut assurer seul la sécurité des Irakiens.