DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les Turcs mitigés après l'élection présidentielle

Vous lisez:

Les Turcs mitigés après l'élection présidentielle

Taille du texte Aa Aa

L’ex-islamiste Abdullah Gül a recueilli le soutien de 339 des 550 députés du parlement, dominé par l’AKP, le Parti de la justice et du développement. Si la haute hiérarchie militaire et une partie de l’opposition ont boycotté la prestation de serment du nouveau président de la Turquie, la population a suivi le scrutin de près, à la télévision.

“Je ne peux pas accepter Abdullah Gül comme président. Pour la première fois de l’histoire la première dame portera le voile. Je pense que c’est une honte” explique M. Balikci Ismet, habitant d’Istanbul. Le voile de Madame Gül a déchaîné les passions autour de l‘élection du président. Mais certains restent optimistes. Pour Madame Demet Arin, “la présidence d’Abdullah Gül sera une bonne chose pour le pays. Je l’approuve. J’espère que le peuple le soutiendra.” Au contraire, une jeune femme qui préfère rester anonyme, “pense que la république et la laïcité sont en danger.

Le CHP, principal parti d’opposition a prévenu : il examinera les faits et gestes du nouveau chef de l’Etat à la loupe.-