DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'armée bitannique se retire d'un palais de Bassorah

Vous lisez:

L'armée bitannique se retire d'un palais de Bassorah

Taille du texte Aa Aa

Un retrait britannique, non pas d’Irak, mais de la ville irakienne de Bassorah. C’est ce qu’ont entamé les troupes de Sa Majesté hier, d’après plusieurs sources. 500 soldats britanniques quittent le palais de Bassorah, leur quartier général, pour se déployer à 25 km de là, à l’aéroport où sont basés quelques 5.000 militaires. Bassorah est situé dans le sud de l’Irak. C’est la deuxième ville d’Irak. Elle se trouve au coeur des gisements pétroliers du sud. Les britanniques, envoyés en Irak sous l‘ère Tony Blair, occupent cette région depuis 2003.

Le retrait de Bassorah était prévu, mais aucune date n’avait été annoncée. L’opération fait partie d’un processus qui doit aboutir à la remise du contrôle de la province aux autorités irakiennes et au retrait des forces de Sa Majesté du pays. Là encore aucune date n’est fixée. Gordon Brown, le successeur de Tony Blair, a défendu fin août l’engagement des soldats britanniques en Irak. Il a déclaré que les troupes britanniques continueraient à jouer un rôle de supervision et d’assistance après leur retrait du palais de Bassorah.