DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'armée libanaise nettoye le camp de Nahr el-Bared avant le retour des réfugiés

Vous lisez:

L'armée libanaise nettoye le camp de Nahr el-Bared avant le retour des réfugiés

Taille du texte Aa Aa

Depuis hier, l’armée libanaise est maître du camp de Nahr al-Bared, mais elle demande aux réfugiés palestiniens qui ont fui le site d’attendre encore un peu avant d’y retourner. Il s’agit de terminer le nettoyage des lieux, ravagés par plus de trois mois de violences. Bilan des morts : 158 dans les rangs de l’armée libanaise, plusieurs dizaines parmi les militants du Fatah Al-Islam, dont le chef de ce groupe, Chaker Al-Abssi. Il a été tué dans les ultimes combats de ce week-end.

Les islamistes du Fatah Al-Islam avaient fait de ce camp au nord du pays, un bastion pour lancer des attaques contre l’armée libanaise, positionnée autour de Nahr al-Bared. Au fil des semaines, le camp voisin de Bedawi était devenu le lieu de refuge pour les populations palestiniennes obligées de fuir Nahr al-Bared. Plusieurs dizaines de milliers de personnes se sont entassées là pour échapper aux violences.

A présent que les combats sont terminés, les familles veulent retourner à Nahr al-Bared. “On va reconstruire nos maisons, travailler à nouveau, et les enfants vont retourner à l‘école”, affirme cet homme. Un peu plus loin, une femme s’interroge : “Quand on a quitté le camp de Nahr al-Bared, nos maisons étaient debout. Qu’est-ce qu’il en est aujourd’hui ? J’en sais rien. J’ai peur que tout soit détruit.”

En tout cas, le Premier ministre libanais s’est engagé à reconstruire les logements qui auraient été détruits sur le site de Nahr al-Bared. Pour cela, il appelle les pays donateurs à se réunir dans les prochains jours.