DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

En visite surprise en Irak, George W. Bush évoque une réduction des troupes

Vous lisez:

En visite surprise en Irak, George W. Bush évoque une réduction des troupes

Taille du texte Aa Aa

La Maison Blanche a beau s’en défendre, la visite surprise du président américain en Irak, hier, avait tout d’une grande opération de communication. Entouré des plus importants membres de son administration, George W. Bush a choisi un lieu symbolique : la province d’Anbar, à l’ouest de Bagdad. L’une des régions irakiennes il y a peu de temps parmi les plus dangereuses. Aujourd’hui pacifiée, elle offre la preuve, aux yeux de l’administration Bush, que sa stratégie fonctionne.

Un argument qui sera probablement mis en avant dans le rapport qu’elle doit remettre avant le 15 septembre au Congrès, dominé par les démocrates. Les parlementaires font justement leur rentrée aujourd’hui. Dès lors, la pression pour le retrait des troupes va s’intensifier.

George W. Bush le sait, il a donc habilement anticipé, hier, en laissant entendre une possible diminution des effectifs en Irak. Une manière de lâcher du lest, et peut-être aussi de gagner un peu de temps pour permettre au gouvernement irakien de Nouri al-Maliki de combler une partie de l’important retard pris en matière de réformes politiques. Réformes qui devaient pourtant être facilitées, selon l’administration Bush, par l’envoi de renforts.