DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Sonatrach algérienne annule un contrat d'exploitation gazier signé en 2004 avec deux compagnies espagnoles

Vous lisez:

La Sonatrach algérienne annule un contrat d'exploitation gazier signé en 2004 avec deux compagnies espagnoles

Taille du texte Aa Aa

Le ton est soudainement monté entre l’Algérie et l’Espagne en début de semaine : la Sonatrach, compagnie nationale algérienne d‘énergie a dénoncé le retard dont les compagnies privées espagnoles Repsol et Gas Natural se sont rendues coupables dans la mise en service du projet gazier de Gassi Touil; annulant l’accord d’exploitation du site signé avec les compagnies espagnoles en 2004.

“On va voir s’il est possible de trouver une solution, a déclaré le ministre espagnol de l’industrie, sinon il faudra attendre la décision d’un organisme d’arbitrage international. En tous cas nous défendrons les intérêts des entreprises espagnoles comme c’est notre devoir “.

Pour leur part, Repsol et Gas Natural ont dénoncé dans un communiqué commun les interventions politiques d’Alger dans Sonatrach, tout en rejetant je cite, “la décision de l’Algérie de s’approprier pour elle-même et illégitimement le projet”. La réalisation du projet de gaz naturel liquéfié de Gassi Touil avait du être repoussée de 2009 à 2011, par les compagnies espagnoles. Alger avait alors estimé cette décision très préjudiciable à la Sonatrach et au gouvernement algérien, en termes d’image et de retards fiscaux.