DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Elections législatives au Maroc, un pays où les inégalités sociales se creusent

Vous lisez:

Elections législatives au Maroc, un pays où les inégalités sociales se creusent

Taille du texte Aa Aa

Les Marocains à la veille de législatives importantes pour le Royaume. Pour la première fois, les islamistes modérés du Parti de la Justice et du développement (PJD) ont pu présenter des candidats dans l’ensemble des circonscriptions. Pour la première fois, ils semblent en mesure de devancer les deux poids-lourds habituels de la politique marocaine, les socialistes de l’UFSP et le parti nationaliste Istiqlal.

Parmi les thèmes de campagne, la lutte contre la corruption mais aussi la lutte contre les inégalités. Des inégalités économiques, culturelles et sociales de plus en plus visibles. Sur cette plage privée, la jeunesse dorée et francophone se retrouve : “C’est un endroit où les jeunes de la bourgeoisie se réunissent, s’amusent, explique une jeune fille. Il y a de grands festivals qui sont réalisés ici.”

L’autre visage du royaume, c’est celui de ce village, à deux heures trente de Casablanca. Ici, pas d’eau et pas de route : “Le seul moyen, comme vous le voyez, pour aller chercher de l’eau, c’est l‘âne avec la charrette, raconte une vieille femme. Dedans, il y a des bidons de vingt litres. Des fois le puits est à un kilomètre, d’autres fois on doit faire quatre kilomètres.”

La politique de réformes engagée par le roi Mohammed VI a entrainé des changements incontestables. Reste que toutes les régions n’en profitent pas de la même manière.