DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Victoire surprise des nationalistes aux législatives marocaines

Vous lisez:

Victoire surprise des nationalistes aux législatives marocaines

Taille du texte Aa Aa

Le parti de l’Istiqlal a remporté 52 sièges sur les 325 que compte le parlement du royaume. Le plus vieux parti marocain est arrivé en tête alors que tous les sondages avaient donné les islamistes vainqueurs. Le PJD, le Parti justice et développement n’a obtenu que 47 sièges. Son chef Lahcen Daoudi a dénoncé la corruption du système électoral : “Nous sommes deuxième, deuxième derrière la corruption, la corruption a gagné, le PJD est deuxième”.

Le secrétaire général de l’Istiqlal Abbas El Fassi a confirmé qu’il allait maintenir son alliance gouvernementale avec les socialistes. L’USFP est le grand perdant de ces élections avec seulement 36 députés contre 50 il y a 5 ans. C’est le roi Mohammed VI qui nommera le prochain premier ministre.

Un scrutin également marqué par un taux d’abstention record. Seuls 37% des électeurs sont allés voter comme le rappelle la presse marocaine.

Les observateurs étrangers et l’Union européenne ont salué la transparence des élections malgré des irrégularités isolées.