DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'ETA est-elle moribonde?

Vous lisez:

L'ETA est-elle moribonde?

Taille du texte Aa Aa

C’est ce que souhaite la plupart des Espagnols et ce que croit le gouvernement de Madrid. Ce nouvel attentat raté de l’organisation terroriste basque à Logrogno, dans la province de la Rioja, pousse les observateurs à se poser des questions sur l’efficacité opérationnelle du groupe armé.

La nuit dernière, une voiture, volée en France début septembre, a été placée devant le siège des représentants du ministère de la défense à Rioja. Seul le détonateur a explosé, les démineurs ont ensuite mis sept heures pour extraire 61 kilos d’explosifs du véhicule.

Pour le secrétaire d’Etat du ministère de l’Intérieur, Antonio Camacho, si “l’ETA a de nouveau choisi le chemin de la violence, elle doit savoir que ce chemin la mènera à sa perte, vers la prison, la victoire de l’Etat de droit et la disparition de la bande terroriste”.

Hier, par communiqué, l’ETA a fait savoir qu’elle allait frapper sur tous les fronts. A saint Sébastien, une manifestation nationaliste basque interdite a également donné lieu à des affrontements avec la police. Neuf personnes ont été interpellées, plusieurs policiers blessés dont un grièvement.

Tous ces événements montrent la tension qui règne au pays basque espagnol et au sein de l’organisation armée. Car l‘étau se resserre grâce à la collaboration des polices espagnoles et françaises. Elles ont procédé à 22 arrestations depuis la fin de la trêve en juin dont le chef de la logistique et le premier artificier de l’ETA.